Jacques Yves Cousteau

Le commandant a marqué pour toujours notre planète et ses océans. Lorsque Cousteau et ses équipages s’embarquent sur la Calypso pour explorer le monde, on ne connaît pas encore les effets des polluants, de la surexploitation des ressources des océans et de la dégradation mécanique des zones côtières. Les aventures de la Calypso mises en film, attirent l’attention du public sur le désastre écologique dû à la négligence humaine. Cousteau, par sa vie et son œuvre, fut un acteur majeur dans cette prise de conscience. Il a légué à The Cousteau Society et à l’Equipe Cousteau la mission de continuer.

L’appel de l’océan

À Propos

Jyc-228x300Jacques-Yves Cousteau est né le 11 juin 1910, à St André de Cubzac (Gironde). En 1930, il entre à l’Ecole Navale puis devient officier canonnier. Alors qu’il suit une formation de pilote, il subit un accident de voiture très grave qui met fin à sa carrière d’aviateur. C’est donc l’océan qui accueille cet aventurier dans l’âme. En 1936, près de Toulon, il essaie pour la première fois des lunettes sous-marine : c’est la révélation.

Avec l’ingénieur Emile Gagnan, Jacques-Yves Cousteau met au point le scaphandre autonome en 1943, et le monde sous-marin s’ouvre aux hommes. Après la guerre, le trio Cousteau-Tailliez-Dumas, le groupe des ” mousquemers “, effectue des expériences en plongée et des travaux en laboratoires. En 1950, la Calypso, un ancien dragueur de mines, est modifiée et dotée d’instruments de plongées et de recherches scientifiques. A bord du navire océanographique, l’aventure commence. Les équipes Cousteau explorent les mers et les grands fleuves du monde pendant quatre décennies.

Un homme reconnu

FRANCE-COUSTEAU-FILES-2Les soucoupes plongeantes, les ” maisons sous la mer ” et la constante amélioration du scaphandre autonome portent la griffe Cousteau. Avec le Professeur Malavard et l’ingénieur Charrier, Cousteau étudie un nouveau système complémentaire de propulsion éolienne : la Turbovoile. En 1985, le navire ” Alcyone” profite de cette invention et est aujourd’hui le navire d’expédition de l’Equipe Cousteau.

Avec plus de soixante-dix films pour la télévision et plus de cinquante livres, le commandant Cousteau a fait découvrir les océans à des millions de foyers. Chevalier de la légion d’honneur en raison des services rendus dans la résistance, le commandant Cousteau est promu au rang d’Officier et de Commandeur pour ses actions scientifiques. Membre de l’Académie des sciences des Etats-Unis, Cousteau est également directeur du musée océanographique de Monaco pendant trente ans. En 1977, les Nations Unies lui décernent le prix international pour l’environnement. Il reçoit la médaille de la liberté du président des Etats-Unis en 1985. En 1988, il est inscrit au tableau d’honneur des individus qui se sont distingués dans la protection de l’environnement. Couvert de prix, il est élu à l’Académie française en 1989.

Des associations en héritage

Pour protéger la planète le commandant Cousteau sait qu’il faut s’organiser. En 1974, il crée The Cousteau Society, une organisation de droit américain à but non-lucratif. Puis, en 1981, la Fondation Cousteau voit le jour, par la suite elle devient l’Equipe Cousteau. En 1990, Cousteau lance une pétition mondiale pour sauver l’Antarctique de l’exploitation minière. Ses efforts sont récompensés car cette terre vierge est maintenant protégée pendant au moins cinquante ans. En 1992, le commandant Cousteau est l’invité officiel de la conférence des Nations Unies pour l’environnement et le développement à Rio de Janeiro.

Le commandant Jacques-Yves Cousteau s’éteint le 25 juin 1997 à l’âge de 87 ans. L’homme n’est plus là, mais son message n’a jamais été autant d’actualité. The Cousteau Society et l’Equipe Cousteau sont chargées de le rappeler au monde.