Menu
Vous êtes ici : Accueil >
> Marée rouge : nombre record de décès de lamantins enregistrés cette année
Marée rouge : nombre record de décès de lamantins enregistrés cette année

Marée rouge : nombre record de décès de lamantins enregistrés cette année

Août 2018, en seulement huit mois, le nombre de décès de lamantins en Floride a déjà dépassé la totalité de l'année 2017, selon un rapport publié par PEER (Public Employees for Environmental Responsibility).

Le nombre de décès de lamantins enregistrés cette année a atteint 540 au 12 Août, contre 538 en 2017, a indiqué le PEER, citant des données de la Florida Fish & Wildlife Commission. Les experts estiment que ce pic est causé par le froid et les algues toxiques des marées rouges.

Si cette hécatombe se poursuit à ce rythme pour le reste de l'année, 10% de la population de lamantins de Floride va disparaitre, selon le rapport du PEER.

Le lamantin originaire de Floride est considéré comme une espèce menacée : il en reste 6000.

Algues sur la côte en Floride © Carlos Serrano

Algues sur la côte en Floride © Carlos Serrano

Aucune défense contre cette agression écologique

"Les lamantins de Floride n'ont aucune défense contre cette agression écologique", a déclaré dans un communiqué Jeff Ruch, directeur exécutif du PEER. "Les algues des marées rouges empoisonnent les lamantins et leurs sources de nourriture". Il avertit sur le fait que la "baisse constante de la qualité de l'eau en Floride signera l’arrêt de mort des lamantins".

Les marées rouges sont des proliférations de colonies d’algues à croissance rapide qui rendent souvent l’eau rouge et sont fréquentes dans la région de la Floride. Les algues ont ravagé la vie marine, causant la mort de poissons, de tortues de mer, de lamantins et causant l’échouement d'un requin-baleine.

C'est l'apport massif de produits chimiques (engrais et divers polluants) qui favorise le développement exponentiel des algues rouges.

Les lamantins ne mangent pas de poissons, ils se nourrissent exclusivement de plantes aquatiques. Ils sont affectés par les marées rouges de diverses manières : les lamantins absorbent des toxines émises par les algues à travers leur peau, en inhalent quand ils respirent et mangent des plantes recouvertes par ces algues toxiques, a déclaré Marilyn Levy Odea, une écologiste et maître naturaliste de Floride qui fait du bénévolat dans un centre scientifique à Lee County, dans le sud-ouest de la Floride. 

Le gouverneur de Floride, Rick Scott, a annoncé l’état d’urgence de sept comtés en proie à une prolifération anormalement longue d’algues à marée rouge. 

L’Equipe Cousteau et The Cousteau Society travaillent pour faire pression sur les gouvernements pour l’établissement de lois protectrices de l’environnement, à promouvoir la recherche sur les océans et à communiquer à plus grande échelle les messages importants sur l’environnement.

Retour aux autre fiches

Aidez nous à protéger les océans !