Menu
Vous êtes ici : Accueil >
> Réponses aux Questions Clefs sur la Rénovation de Calypso
Réponses aux Questions Clefs sur la Rénovation de Calypso

Réponses aux Questions Clefs sur la Rénovation de Calypso


 
1- Quel était le désir du Commandant Cousteau concernant l’avenir de Calypso à la suite de l’accident de Singapour ?

La planète entière a vécu au rythme des découvertes du Commandant Cousteau sur toutes les mers et les océans à bord de son bateau mythique, la Calypso. Des millions de personnes dans le monde ont également suivi son plaidoyer pour la protection de l’environnement au nom du bien-être des générations futures.

Mais l’une des pièces les plus célèbres du patrimoine Cousteau et sans aucun doute son emblématique navire, la Calypso.

Il est 15 heures à̀ Singapour quand, le 8 janvier 1996, Calypso est heurtée par une barge. Les bordées craquent et se rompent, l’eau s’engouffre… Calypso sombre.

A Paris, le commandant Cousteau apprend la terrible nouvelle. Sa décision est immédiate : il faut sauver la Calypso !

« Calypso, ma compagne des 45 plus belles années de ma vie, toi qui as pris tous les risques de cyclones et d’ouragans, toi qui a délivré́, aux indiscrets que nous sommes, des visas pour les contrées interdites et qui as révélé́ aux nouveaux venus des océans de vie exigeants et fragiles, toi, ma nymphe associée pour toujours aux humains de bonne volonté́, nous allons tout faire pour te rendre la Vie. »                                                               Jacques-Yves Cousteau, 1996.

2- Pourquoi la rénovation prend-elle tant de temps?

Une longue série de batailles judiciaires et administratives, puis un désaccord avec la chantier sur la qualité de la rénovation ont conduit à de nombreux retards. De plus, afin d’assurer les frais liés aux travaux, l’Equipe Cousteau c’est engagée dans de longues négociations avec des sponsors potentiels. Ces péripéties sont rappelées dans la fresque temporelle.

Madame Francine Cousteau désirait accomplir le souhait du Commandant Cousteau et de voir Calypso naviguer de nouveau.

Après avoir enfin trouvé une solution, elle déclare le 6 janvier 2016 :

« Je suis particulièrement heureuse d’annoncer cette grande nouvelle, à l’issue de 20 années de combat contre l’adversité et les coups du sort. Je remercie tous ceux qui nous ont aidé et j’invite ceux et celles qui partagent notre joie à nous rejoindre»

3- La Calypso va-t-elle re-naviguer?

Madame Francine Cousteau a confirmé récemment que la rénovation permettra au navire de naviguer à nouveau. Elle déclare le 06 Janvier 2016: « Lorsque Calypso reviendra en Méditerranée, elle sera navigante et propulsée par ses propres moteurs, comme le souhaitait le Commandant Cousteau. 

En plus de ses équipements historiques, la Calypso sera équipée de moteurs Volvo achetés en 2009.

4- Lorsque la rénovation sera achevée, sera-t-elle identique ?

Selon le programme proposé en 2008, la rénovation doit suivre de nombreuses règles afin que la Calypso rénovée soit le plus proche possible de celle d’origine.

Nous allons garder les mêmes infrastructures, les mêmes équipements et objets avec pour seule exception certains équipements plus modernes de navigation et permettant d’assurer une meilleure sécurité des opérations. Bien sûr, il y aura également les nouveaux moteurs Volvo, plus efficaces que les anciens et plus respectueux de l’environnement. A bord de la Calypso existaient de nombreux équipements emblématiques qui ont marqués l’histoire de la découverte des mondes sous-marins, comme par exemple de la fameuse soucoupe plongeante jaune « Denise ». Nous les avons précieusement conservés et désirons également les rénover.

5. Qui est responsable du suivi de la rénovation?

Le Commandant Patrice Quesnel a été nommé par Mme Cousteau coordinateur du programme de sortie de la Calypso. Le Commandant Quesnel a participé à plusieurs coupes de l’America pour Baron Bich. Puis il a été commandant de notre navire Alcyone.

L’ingénieur naval Italien Dr Marco Cobau a été engagé par Cousteau pour suivre la rénovation sur le chantier naval de destination. Il sera assisté du Commandant Quesnel. Mr Cobau a effectué une remarquable carrière internationale au service de la rénovation ou de la construction de navires prestigieux. Expert maritime, enseignant et entrepreneur, son expérience large sera un grand atout du programme de rénovation.


6- Pourquoi seules les infrastructures sont-elles visibles ? Avez-vous gardé tous les autres éléments structuraux ?

En 2007 le bateau a été transféré Concarneau ou Calypso devait être restaurée à l’identique. La première phase de cette restauration consistait à retirer toute la superstructure du bateau afin de renforcer sa structure interne, et c’est cette charpente qui est visible aujourd’hui. Toutes les composantes qui ont été retirées lors de cette opération ont été conservées, et seront transférées avec le bateau lors de son voyage vers le nouveau chantier naval, où la restauration sera achevée.

7- Quelles sont les différentes phases de la rénovation?

Pour le Commandant Patrice Quesnel, à son arrivée à Concarneau en 2007 après plusieurs années à La Rochelle, le bateau n’était déjà pas en très bon état. Calypso est un bateau en bois construit en 1942, ce qui signifie qu’elle a déjà 74 ans ! La première phase a consisté à déshabiller le bateau de ses superstructures afin de renforcer sa structure interne.

Bien sûr, la phase immédiatement importante est la sortie du bateau, qui l’amènera du hangar de Concarneau en Bretagne et la transportera vers un nouveau chantier.

Voici les principales étapes de la sortie de Concarneau :

  • Travail préparatoire: La sortie de la Calypso a demandé une série de rendez-vous préparatoires entre Mr Quesnel et différents acteurs de sa sortie du port. Parmi eux, le commandant du port, Mr. Christian Orvoen, avec qui il discuta des conditions techniques d’entrée et de sortie des bateaux de plus de 100 mètres comme le cargo qui doit transporter Calypso. Il a également rencontré le directeur du chantier naval, afin d’évaluer la meilleure approche pour amener le mille-pattes au plus près du hangar.
  • Mettre Calypso sur le mille-pattes : Au début du mois de mars, la compagnie Scales a amené le mille-pattes, un véhicule comportant 200 roues qui a permis à la Calypso et son ber d’être soulevés et conduits jusqu’au bord du quai. L’équipe a également placé des équipements permettant de peser la Calypso et son ber afin de déterminer son centre de gravité exact. La balance affiche 111 tonnes.
  • Embarquer Calypso à bord du Cargo :Sortir Calypso du hangar et l’embarquer sur un cargo est une opération délicate et difficile dans la mesure où l’état d’avancement des travaux de restauration nous oblige à manipuler l’ensemble à partir du ber sans jamais toucher à la coque. Cette opération se divise en 3 étapes ::

Étape 1 – le roulage:

  • Il faut lever Calypso et son ber (berceau métallique servant à maintenir la coque) à une hauteur de 1,10 m. pour introduire en dessous 4 SPMT (plateforme de transport autonome sur 20 roues) et reposer ensuite l’ensemble sur ce support mobile. Sachant que le tout pèse 112 tonnes et que les dimensions de l’ensemble sont 47 X 6,5 mètres.
  • Nous avons dû aussi définir le centre de gravité de l’ensemble en vue du grutage.
  • Arrivé sur le quai, environ 400 mètres plus loin il faut refaire la même manœuvre à l’envers pour cette fois reposer l’ensemble sur ce quai.Cette opération s’est terminée avec succès le samedi 5 mars à 10 heures.


Étape 2 – Aménagement du ber:

  • Nous devons améliorer la tenue de la coque sur le ber en cas de forte houle ou de tangage durant la traversée.
  • Renforcement des épontilles latérales, blocage de la quille et blocage longitudinal.
  • Renforcement du ber lui-même en certains points.
  • Installation sur le ber des 4 anneaux d’accroche qui permettront de soulever l’ensemble.
  • Mise en place d’une bâche de protection.

Étape 3- Grutage:


Cette opération sera la plus spectaculaire.

  • Le cargo, chargé du transport accostera quai du Moros. Il mesure 115 mètres de long, longueur maximum autorisée à Concarneau. Il est muni de 2 bigues (grosses grues) de 150 tonnes chaque. Celles-ci seront équipées de 2 écarteurs plus larges que Calypso afin de protéger la coque.
  • Chaque grue sera reliée au ber par 2 anneaux d’accroche.
  • La difficulté de l’embarquement  résidera dans le fait que la longueur de l’ensemble ber+navire est plus importante que l’écartement des grues (36mètres) il faudra donc effectuer une translation entre les grues.
  • Calypso sera ensuite déposée dans la cale du Cargo où elle sera arrimée en vue de la traversée. Cette opération est prévue lundi 14 Mars.

8.Où va s’effectuer la rénovation?

Nous avons envisagé plusieurs chantiers en Méditerranée.

Finalement c’est dans des pays de la partie orientale de la Mer Méditerranée (Turquie, Grèce, Chypre, Albanie, Monténégro, Liban …) que l’on peut trouver encore la technologie traditionnelle des constructions navales en bois.

Le choix s’est porté sur un spécialiste à Istanbul qui est associé à une société Américaine. Un ingénieur italien, le Dr. Marco Cobau, sera sur le site pendant toute la durée de la restauration, pour représenter l’Equipe Cousteau avec les conseils de Patrice Quesnel.

Le Dr. Cobau sera disponible la semaine prochaine pour les interviews avec la presse, et il pourra alors répondre aux questions techniques sur les détails spécifiques des opérations.


9- Combien de temps la rénovation va-t-elle prendre?

Dans l’état actuel de nos connaissances, l’Equipe Cousteau estime que la rénovation devrait prendre environ 2 ans.


10- Une fois qu’elle sera prête, quelles seront les missions de la Calypso?

 La restauration du vaisseau fournit une occasion unique de préserver une part de l’histoire et de sauvegarder une icône connue du monde entier. De plus, la restauration de la Calypso permettra de faire connaitre son histoire aux jeunes générations et donnera à ce célèbre bateau l’opportunité de continuer à servir à l’éducation du public sur l’importance de la protection des écosystèmes. La Calypso restera le symbole de la protection de l’environnement à travers le monde. Elle pourra en outre servir de plateforme pour des évènements importants à travers le monde, comme la signature de protocoles environnementaux etc…
 

Retour aux autre fiches

Aidez nous à protéger les océans !