Menu
Vous êtes ici : Accueil >
> Polluants retrouvés dans les fosses océaniques les plus profondes
Polluants retrouvés dans les fosses océaniques les plus profondes

Polluants retrouvés dans les fosses océaniques les plus profondes

« Nous avons tendance à croire que les fosses océaniques sont retirés et préservées , intactes des impacts humains » Mais elles ne le sont pas. Comme l’ont démontré des chercheurs de l’université d’Aberdeen qui sont allés dans ce qui est probablement l’endroit le plus reculé de la planète et ont pourtant trouvé des traces de polluants chimiques dans les créatures qui vivent à des miles sous la surface de l’océan. Les scientifiques ont présenté des preuves de la présence de PCB ainsi que de PBDE (une autre catégorie de produits chimiques toxiques) dans les petits crustacés récoltés dans les profondeurs.

Leur étude à été conduite en 2014, en utilisant des sous marins télécommandés pour échantillonner la Fosse des Mariannes et la Fosse des Kermadec (à proximité de la Nouvelle-Zélande). Ils ont trouvés d’importants niveaux des deux types de produits chimiques dans les corps d’amphipodes (petits crustacés sans coquille) recueillis à des profondeurs situées entre 7,000 et 10,000 mètres sous les vagues. En réalité les niveaux de ces produits chimiques dépassent le niveau de PBDE proche de la surface en Nouvelle-Zélande et les niveaux de PCB étaient même plus importants que ceux retrouvés dans deux des rivières les plus polluées de Chine.

Les PCB sont interdits dans la plupart des pays depuis des décennies et les PBDE , utilisé dans les produits ignifuges, commencent à connaître des restrictions aussi. Les deux types de polluants sont synthétiques et appartiennent à la catégorie des POP (polluants organiques persistants) car ils ont une décomposition lente et difficile. Et , tandis que les endroits les plus profonds de nos océans sont peut-être inaccessibles pour nous, ils sont en fait des sanctuaires pour les polluants du monde. De la même manière que des millions de tonnes de plastique se sont entassées dans le vortex de déchets du Pacifique nord, des plus petits morceaux de plastique coulent jusqu’au fond des océans où ils peuvent être ingéré par la faune marine. Et du fait que ces endroits soient si profonds, toute chose qui y entre fait rarement le chemin inverse.

Polluants retrouvés dans les fosses océaniques les plus profondes

Selon Nature.com, les chercheurs pensent que les niveaux élevés de POP a proximité de la Fosses des Mariannes, sont liés à la proximité des grands fabricants de plastique en Asie, ainsi que de la base militaire américaine de l’île de Guam établie de longue date.

Polluants retrouvés dans les fosses océaniques les plus profondes

*Alan Jamieson , chercheur spécialisé dans les océans profonds à l’université d’Aberdeen

Retour aux autre fiches

Aidez nous à protéger les océans !